Archive | Finance

CVAE et CFE, critères de choix d’implantation pour les entrepreneurs ?

Posté le 27 mars 2017 by Economie Nouvelle

Depuis 2010 et la réforme de la CET (Contribution Economique Territoriale), la CVAE et la CFE peuvent être utilisées par les territoires pour attirer les entreprises et (re-)dynamiser des territoires. Alors, la CET doit-elle être un critère de choix d’implantation pour les entrepreneurs ?

CVAE, CFE

La CFE (Cotisation Foncière des Entreprises) est basée sur la valeur locative des biens redevable de la taxe foncière comme des usines ou des locaux commerciaux, des terrains… et ce uniquement si ces biens sont utilisés professionnellement. Ce sont les communes et les intercommunalités qui votent le taux  ainsi que le montant minimum de cette taxe et qui en perçoivent les recettes. Lire la suite


Tags:

Entretien avec Homepilot la startup de gestion locative

Posté le 22 février 2017 by Economie Nouvelle

Economie Nouvelle accueille aujourd’hui Gilles Bourcy, cofondateur de la startup Homepilot qui veut donner un coup de jeune à la gestion locative. « les propriétaires comme les locataires sont insatisfaits de la gestion locative traditionnelle des agences » explique Gilles Bourcy « de plus la réglementation qui ne cesse de changer, comme avec la loi Alur, complique la vie des propriétaires qui veulent gérer leur bien seul ».

Conflit d’intérêt chez les agences

Pour Homepilot, le problème vient du mode de fonctionnement même des agences : la plupart des tâches sont encore faites à la main ce qui est chronophage et couteux en personnel. De plus là où les agences gagnent le plus d’argent c’est lors de la remise sur le marché d’un bien avec frais de recherche de locataires facturés au propriétaire et des frais de dossier facturés au locataire. Les agences ne sont donc pas incités à garder les locataires longtemps mais plutôt à avoir un taux de rotation élevé.

« Chez Homepilot nos intérêts sont alignés avec ceux des propriétaires » résume Gilles Bourcy. En effet, le modèle économique de la startup de gestion locative prévoit un tarif unique, de 8% TTC des loyers encaissés et couvre à la fois la gestion locative (édition de bail, état des lieux en photo,  quittance, gestion des travaux si nécessaire…) mais également la recherche de locataire et son cortège de visites.

Aussi, Homepilot a tout intérêt à ce que les locataires ne partent pas trop vites. De plus l’offre ne prévoit pas de durée d’engagement afin de séduire un public désabusé par les agences traditionnelles.

Assurance loyer

Le tarif de Homepilot comprend également l’assurance loyer impayés pour combattre cette hantise des propriétaires qui contribue à la non mise sur le marché de certains appartements inoccupés.

Lancée commercialement début janvier, Homepilot est déjà administrateur de biens bien implanté à Paris et en très proche banlieue. La zone couverte s’agrandira en fin d’année sur l’ensemble de la proche banlieue parisienne avant de s’étendre à une nouvelle ville.


Tags:

Fintech : iZettle lève 60 millions d’euros

Posté le 26 janvier 2017 by Economie Nouvelle

iZettle, le leader en Europe des terminaux de paiement par carte bancaire via son portable a annoncé avoir levé 60 millions d’euros. C’est le fond Victory Park Capital qui a injecté 45 millions d’euros sous la forme de dette alors que les investisseurs historiques comme American Express, MasterCard, Intel Capital ou encore Northzone ont investis les 15 millions d’euros restants. Lire la suite


FX : CurrencyFair et Transferwise levent des fonds

Posté le 16 décembre 2016 by Economie Nouvelle

currency-fair-logoChanger de l’argent entre plusieurs devises n’a jamais été aussi peu couteux depuis que plusieurs startup se sont lancées à l’assaut des offres des grandes banques.
CurrencyFair et TransferWise, deux leaders du secteurs lèvent des fonds, pour accompagner leur développement rapide.

Lire la suite


Tags:

Fintech : Entretien avec Didier Goepfert de Raisin

Posté le 14 septembre 2016 by Economie Nouvelle

didier-goepfertEconomie Nouvelle a pu s’entretenir avec Didier Goepfert, country manager France de Raisin à l’occasion du lancement de la version française de cette plateforme d’investissement.

Accès aux comptes à termes européens

Lancée en France, le 30 mai dernier, Raisin permet aux particuliers français d’investir sur des comptes à termes dans d’autres pays de l’Union Européenne très simplement et d’avoir ainsi accès aux meilleurs taux sans se limiter au seul marché bancaire national. Le produit proposé pour le moment par Raisin est le compte à terme, d’une durée allant de 6 mois à 10 ans. Néanmoins, la startup à lancé sur son marché allemand un produit de livret d’épargne et celui-ci pourrait faire son entrée sur le marché français. Lire la suite