Catégorie | Analyse, Télécom

Tags |

Roaming en Europe: que nous réserve l’avenir ?

Posté le 22 juillet 2013 by Economie Nouvelle

Pendant très longtemps, les consommateurs ont été habitués à systématiquement éteindre leurs téléphones lors de leurs vacances à l’étrangers sous peine de devoir honorer des factures exorbitantes à leur retour. Mais avec d’une part les plafonnements tarifaires imposés par l’Europe et d’autre part des opérateurs qui comprennent qu’ils ont tout intérêts à permettre à tous de consommer à l’étranger avec des tarifs raisonnable, on assiste à une évolution en profondeur du paysage.

Le travail de la commission européenne

Première cause de la diminution des tarifs : la commissions européenne qui impose un tarif maximum pour les communications en Europe. En baissant d’année en année les paliers, la commissions permet d’arriver aujourd’hui à des tarifs très acceptables:

  • 45 centimes HT par Mo pour la data.
  • 24 centimes HT la minute pour un appel émis depuis l’étranger
  • 7 centimes HT la minute pour la réception des appels
  • 8 centimes HT l’envoi d’un SMS

à 7 centimes HT la minutes en réception, on peut sereinement accepter un coup de fil en Europe ! Mais si Neelie Kroes, la commissaire européenne, a fait de la fin du roaming en Europe son cheval de bataille, la route sera longue car les obstacles réglementaires restent nombreux.

Des options intéressantes…

Preuve que les opérateurs téléphoniques changent de stratégies, la disponibilité d’options financièrement intéressantes pour communiquer à l’étranger sous forme de pack. Les grands opérateurs s’y mettent, voyant là un moyen de retenir leurs clients les plus aisés et les plus géographiquement mobiles.

C’est par exemple le cas de l’opérateur historique, Orange qui via ses « Pass Go » propose à ses clients d’accéder à de la data, de la voix ou encore des SMS à des prix packagés. Ainsi il vous en coûtera 20€ pour 400Mo de données valables 7 jours ou encore 12€ pour 1 heure d’appel et des SMS illimité là encore pendant une semaine.

Certains forfait très haut de gamme inclus également les communications vers/depuis l’Europe, mais à des prix qui ne les rendent pas accessibles à toutes les bourses.

…jusqu’au tout inclus

Le plus intéressant pour les consommateurs est le fait que la baisse programmée des coûts de roaming devrait permettre (ou contraindre !) aux opérateurs d’intégrer la consommation à l’étranger dans les forfaits, qu’ils soient illimité ou non. Par exemple, l’opérateur Free Mobile à intégrer à son forfait illimité à 20€ toutes les consommations au Portugal comme si elles avaient lieu en France. On peut donc imaginer que cette pratique se répandra aux autres opérateurs et aux autres pays progressivement.

Laisser un commentaire






Abonnez-vous !

Recevez un récapitulatif hebdomadaire des articles et bien plus encore par email !
Vous recevrez un email d’activation.