Catégorie | Technologie

Les voitures autonomes bientôt au Royaume-Uni ?

Posté le 23 juillet 2013 by Economie Nouvelle

Angleterre-voiture-sans-piloteGoogle est loin d’être la seule entreprise à étudier les voitures autonomes capables de transporter des passagers sans action de la part du conducteur. Le Royaume-Uni s’illustre ainsi en annonçant débuter des tests de voitures sans conducteur avant la fin de l’année 2013.

Des essais sur routes

Jusqu’à présent, les voitures sans pilotes n’avaient pu rouler en Angleterre que sur des circuits fermés, mais le gouvernement a annoncé que cela allait changer rapidement. Cette décision fait partie d’un plan d’investissement de 28 millions de livres du ministère des transports anglais visant à améliorer les routes anglaises. En effet, des voitures sans chauffeurs peuvent à la fois réduire le nombre d’accident et avoir un impact positif sur les embouteillages.

Test sous contrôle

dans un premier temps les véhicules rouleront en mode semi-autonome, c’est à dire avec un humain prêt à reprendre le contrôle et uniquement sur des routes peu usitées. L’équipe d’Oxford en charge du sujet semble utiliser des véhicules électriques Nissan Leaf.

autonome-Nissan-Leaf

De multiples applications…

Par exemple on peut penser aux chauffeurs routiers qui pourraient être remplacés par des véhicules autonomes. Si sur le plan de l’emploi on peut comprendre que les conducteurs voient cela d’un mauvais œil, sur le plan de la sécurité, il n’y aura plus besoin de logiciel carte conducteur pour surveiller que les chauffeurs ne roulent pas trop et ne risquent pas de s’endormir au volant… De même un véhicule sans pilote respecte les distances de sécurité et, grâce à ses capteurs peut freiner bien plus tôt qu’un humain dont le temps de réaction peut être très important surtout s’il est distrait ( téléphone, conversation, alcool etc…)

…jusqu’aux bouchons

Enfin l’impact sur les embouteillages devrait être notable. En effet une voiture sans pilote ne change pas systématiquement de file dans les bouchons et surtout en communiquant avec les autres véhicules elle peut empêcher la propagation des « ondes de bouchons », qui se produisent quand un conducteur freine et que tous les suivant freinent un peu plus tard et un peu plus fort jusqu’à  ce que le dernier soit à l’arrêt complet.

A quand de tels tests grandeur réelle en France ?

Laisser un commentaire






Abonnez-vous !

Recevez un récapitulatif hebdomadaire des articles et bien plus encore par email !
Vous recevrez un email d’activation.