Comment éviter les frais de carte bleue dans le e-commerce ?

Posté le 17 septembre 2012 by Economie Nouvelle

Alors que le commerce en ligne n’en finit plus d’atteindre des sommets, les cyber-marchands sont toujours confrontés à des frais de cartes bancaires importants. En plus des frais de leur banques ou de sociétés spécialisées comme PayPal, les grands réseaux de cartes de paiements comme Visa, Mastercard ou encore American Express ponctionnent de précieux pourcents de chiffre d’affaires aux marchands. Une nouvelle startup, WePay entend faire baisser drastiquement les coûts grâce aux prélèvements bancaires et ainsi couper l’herbe sous le pied de PayPal. Les plus petits marchands, qui n’ont pas de moyen de négocier leurs taux, devraient être les grands bénéficiaires de cette solutions.

La carte bancaire omniprésente en ligne

Si dans un magasin le client peut payer par carte mais aussi en liquide ou par chèque, en ligne c’est bien la carte bancaire qui règne sans partage. S’il existe bien d’autres moyens (mandat poste, chèque envoyé par courrier etc…) ceux-ci sont ultra-minoritaire et anachronique à l’époque du temps réel. Les acteurs tels Visa ou Mastercard sont de fait incontournables et peuvent imposer leurs commissions.

Comment PayPal évite ces commissions

Lorsqu’un site confie à PayPal la gestion des paiements, ses clients se voient encouragés à créer un compte PayPal et à y relier leur compte en banque. Dès lors, en cas d’achat PayPal suggèrera au client d’utiliser son compte en banque pour payer plutôt que sa carte bleue. Si pour le client il y a peu de différence puisqu’au final l’argent sort du même compte, il n’en est pas de même pour PayPal.

De l’intérêt des prélèvements bancaires

En effet en prélevant directement sur le compte bancaire, Paypal court-circuite les réseaux de cartes et paye directement aux banques des commissions bien plus faibles. Mais dans le même temps, le marchand paye lui une commission élevée, quelque soit la manière dont paye le consommateur. Paypal empoche ainsi la différence.

WePay propose la commission variable

Entre alors en scène WePay, une startup qui entend faire baisser drastiquement les commissions payées par les marchands en appliquant la même recette que PayPal, mais en faisant payer au marchant une commission différente en fonction du moyen de paiement réellement utilisé !

PayPal facture aux marchand 2.9% plus 0,30$, ce que fait aussi WePay pour les clients payant par cartes. Par contre ce taux tombe à 1% + 0,30$ en cas de paiement via un compte bancaire. On comprend tout de suite l’intérêt que cela porte pour les marchands.

Laisser un commentaire






Abonnez-vous !

Recevez un récapitulatif hebdomadaire des articles et bien plus encore par email !
Vous recevrez un email d’activation.