Catégorie | Actualité, Finance, Technologie

Innovation dans les cartes de paiement avec American Express et Twitter

Posté le 08 mars 2012 by Economie Nouvelle

American Express, la célèbre marque de carte de crédit, très populaire outre-atlantique, lance en partenariat avec Twitter un nouveau concept. Twitter pour payer moins cher, c’est en quelque sorte le mot d’ordre de cette nouvelle campagne. American Express permet en effet au titulaire d’une carte de bénéficier de réduction sur des produits si ceux-ci twittent à propos du produit en utilisant un hashtag prédéfini.

Grâce à une habile synchronisation entre les comptes Twitter et la compagnie, ces réductions sont appliquées automatiquement après l’achat.  Rappelons à cette occasion qu’American Express fournit des cartes de crédit, dont on règle en général le solde dans les 20 jours suivants l’achat, ainsi le fait que la réduction s’opère seulement après l’acte n’est pas gênant.

Avec la multiplication des smartphones, notamment parmi les classes les plus aisées qui possèdent une carte AmEx, il devient très facile de twitter #amexcoffee ou #amexwholefoods dans la queue pour payer et profiter ainsi de la réduction.

Gagnant-Gagnant-Gagnant

Cette offre est très avantageuse pour le consommateur qui n’est qu’à un retweet d’une promotion mais aussi et surtout pour les marques, qui bénéficie d’une publicité ciblée pour un coût très faible, celui de la réduction consentie et des commissions de Twitter et AmEx. Parmi les entreprises partenaires qui débuteront cette campagne, on retrouve des grands noms: Best Buy, Dell, H&M, Whole foods, FedEx , McDonald’s etc… Les plus petits business sont également visés puisqu’American Express offre 100$ en publicité gratuite aux 10 000 premières entreprises qui rejoignent sa plateforme.

C’est aussi l’occasion pour Twitter de trouver un nouveau moyen de monétiser sa base d’utilisateurs de plus en plus importante après l’introduction des tweets sponsorisés. AmEx étant très peu présente en Europe comparé aux USA, on peut se demander si Visa ou Mastercard initiera bientôt un mouvement similaire sur le vieux continent.

Laisser un commentaire