Catégorie | Actualité, Finance, Green Tech

Le covoiturage en plein essor

Posté le 12 juin 2012 by Economie Nouvelle

Dans un contexte de crise économique, toutes les méthodes pour faire économiser de l’argent sont utilisées, et c’est le cas du covoiturage qui est en plein essor en France et en Europe plus généralement. Car en effet plus que l’acte citoyen de développement durable que représente le fait de laisser sa voiture au garage, c’est bien le porte monnaie qui semble être le moteur principal de l’acte, en effet un covoiturage de Paris à Nantes peut faire faire de sacrées économies par rapport à un trajet effectué seul !

Même les taxis s’y mettent !

Preuve de l’engouement, même les taxis s’y mettent. Ainsi sur la région parisienne, une célèbre centrale de Taxi propose aux futurs vacanciers de les emmener à l’aéroport à un tarif défiant toute concurrence moyennant l’obligation de partager la voiture avec d’autres voyageurs.

Mercedes encourage même la pratique

Cela peut sembler contradictoire pour un vendeur de voiture d’encourager à utiliser moins ses produits, mais cela n’a pas arrêté Mercedes ! La firme allemande à annoncé lors du CES de Las Vegas au début de l’année une application embarquée dans ses véhicules qui permet de choisir un passager pour un trajet en covoiturage grâce à Facebook. Grâce à Facebook, les futurs compagnons de route seront choisis en fonction de leur personnalité ou de leurs goûts tels que décrits sur leurs profils.

Une forte notoriété mais un usage encore trop restreint

L’ifop a récemment rendu public les résultats de la troisième édition de son étude sur les Français et l’automobile. Il en ressort qu’une écrasante majorité des français est au courant des nouveaux modes de déplacement et au premier rang de ceux-ci le covoiturage. Ainsi, 98 des français interrogés disent connaitre le concept de covoiturage. Néanmoins connaitre n’est pas pratiquer et seulement 25% des sondés déclarent avoir usé de cette pratique. De même ont peut voir une certaine réticence de certains à l’idée d’acheter pour avoir une utilisation collective de sa voiture puisqu’à peine 21% y seraient prêts aujourd’hui.

Il reste encore donc une bonne marge de progression au covoiturage en France.

Laisser un commentaire






Abonnez-vous !

Recevez un récapitulatif hebdomadaire des articles et bien plus encore par email !
Vous recevrez un email d’activation.