Livres numériques : la Fnac contre-attaque

Posté le 14 octobre 2011 by Economie Nouvelle

Alors que l’annonce par Amazon de l’ouverture de sa boutique en ligne d’ebook a fait grand bruit, la Fnac ne reste pas les bras croisés. Pour contrer le géant américain, la Fnac a fait alliance avec le canadien Kobo, fabricant de liseuses numériques.

Pour faire face au Kindle d’Amazon proposé au tarif plancher de 99 euros, la Fnac proposera un nouveau lecteur « Kobo by Fnac » dont le prix n’est pas encore connu. C’est donc une rupture complète par rapport au précédent Fnacbook due en partie à la faillite du constructeur de l’ancien modèle : MobiWire.

Du coté des contenus, Kobo et la Fnac vont fusionner leurs bibliothèques pour ainsi offrir un catalogue de 80 000 titres en français et 2 millions de titres en anglais à leur lecteurs.

C’est donc un aveu de l’échec du Fnacbook, trop cher à 179 euros. L’alliance de la Fnac avec Kobo fait parfaitement sens puisqu’ainsi la Fnac dispose du savoir faire de Kobo (qui va bientôt sortir une tablette… pour contrer le Kindle Fire ?) et ne se lance pas dans un long et couteux processus de développement de produit en interne. Kobo avec ses 5 millions de liseuse déjà vendues dans le monde bénéficie en outre d’un effet de volume pour baisser ses couts.

Kobo a plusieurs lecteurs d’ebook à son catalogue et le choix de la Fnac n’est pas encore connu, choisira-t-elle le modèle le moins évolué – et le moins cher – afin de proposer une liseuse au même prix qu’Amazon sur son terrain ou privilégiera-t-elle un modèle plus luxueux afin d’attaquer un segment de marche légèrement différent ?

Laisser un commentaire






Abonnez-vous !

Recevez un récapitulatif hebdomadaire des articles et bien plus encore par email !
Vous recevrez un email d’activation.