Catégorie | Actualité

Tags |

AirBnB déclaré illégal à New-York

Posté le 22 mai 2013 by Economie Nouvelle

AirbnB-new-york-illegalUn juge New-Yorkais vient de déclarer AirBnB illégal dans la ville en raison d’une loi de 2010 conçue pour lutter contre les hôtels clandestins. Malgré le soutien d’AirBnB, le locataire qui a proposé son logement sur le site de la startup a écopé de 2 400$ d’amende.

Une loi contre les Hôtels illégaux

La condamnation de Nigel Warren s’est fait sur la base de la loi “Illegal Hotel law” de 2010 qui stipule qu’il n’est pas possible de proposer une location de logement d’une durée inférieure à 29 jours. Le but étant évidemment de lutter contre les propriétaires qui achetaient un appartement pour ensuite le faire fonctionner comme un hôtel en le louant toute l’année.

AirbnB-new-york-illegal-amendeMême si le cas de Nigel Warren est bien différent puisque ce dernier à sous-loué sa chambre dans un appartement en collocation, et alors que son colocataire était sur place, le juge Clive Morrick l’a néanmoins reconnu coupable d’avoir violé cette loi et ainsi condamné à une amende de 2 400$ alors que la ville demandait une amende de 7 000$.

Les Hôtes ne seront pas pourchassés

Les milliers d’hôtes de la ville de New-York présent sur le site de la startup n’ont cependant rien à craindre dans l’immédiat. En effet, la ville ne compte pas poursuivre systématiquement tous les hôtes, mais n’agira qu’en cas de plainte, ou si la police se rend compte de la situation dans le cadre d’une autre infraction, par exemple si elle s’est déplacée pour nuisance sonore.

Airbnb-HostNéanmoins, cette mauvaise publicité risque d’intimider encore plus les internautes qui hésitaient à franchir le pas.

Le Lobbying, seule arme d’AirBnB ?

AirBnB ne pouvant lutter contre cette loi ni ce jugement qui risque de faire jurisprudence, l’entreprise californienne se concentre sur le lobbying pour tenter tout simplement de faire supprimer ou tout du moins corriger les lois les plus problématiques pour son activité. Mais c’est sans compter sur le lobby des hôteliers qui ne voient pas toujours d’un très bon œil cette concurrence dérégulée. En effet les hôtes AirBnB n’ont pas du tout les mêmes contraintes coûteuses que les hôtels… pas besoin d’un agent de sécurité incendie ou encore une réception 24h/24 et bien entendu, nombreux sont les hôtes qui ne déclarent pas leur revenus….

Laisser un commentaire






Abonnez-vous !

Recevez un récapitulatif hebdomadaire des articles et bien plus encore par email !
Vous recevrez un email d’activation.