Les VTC vent debout contre les propositions du gouvernement

Posté le 18 octobre 2013 by Economie Nouvelle

sauvons-uber-parisDans la guerre qui oppose les VTC (Véhicule de Tourisme avec Chauffeur) aux Taxis, ceux-ci semblent avoir gagné une bataille. la proposition de Manuel Valls d’imposer un temps d’attente minimum à tous les clients de 15 minutes avant la prise en charge fait grincer des dents chez les entreprises de VTC qui s’organisent pour riposter.

La pomme de discorde

Le sujet qui fâche est l’intention de Manuel Valls d’imposer par décret un délai de 15 minutes avant la prise en charge d’un client par les sociétés de VTC sauf lorsque ceux-ci auront été commandé par un grand hôtel ou un salon professionnel. les taxis crient ainsi victoire car ils pensent voir s’écarter le risque de maraude par les VTC, alors qu’il est justement interdit à quiconque n’est pas taxi de prendre des clients qui le hèlent dans la rue.

Les VTC pensaient avoir limité les dégâts en limitant ces 15 minutes d’attentes aux nouveaux clients, les anciens, « abonnés » automatiquement en étant exemptés. Mais le gouvernement voit finalement les choses autrement.

La riposte s’organise

Outre combattre ce décret sur le plan juridique, les entreprises de VTC font appel à leurs clients pour mobiliser l’opinion derrière elles. Uber a ainsi envoyé un SOS par mail à tout ses clients. Quand d’autres jouent sur l’humour avec le site pournepasfairedeconcurrence.com

Pour-ne-pas-faire-de-concurrence

Une mesure inapplicable ?

Certains se posent même la question de l’applicabilité pratique de cette mesure, qui ne fait de toute façon que repousser l’inexorable échéance de la fin defacto du monopole des taxis sur le transport de personne.

Laisser un commentaire






Abonnez-vous !

Recevez un récapitulatif hebdomadaire des articles et bien plus encore par email !
Vous recevrez un email d’activation.