Catégorie | Actualité, Informatique

Tags |

Open Data : la RATP fait un timide pas en avant

Posté le 20 août 2012 by Economie Nouvelle

Après s’être battu bec et ongles l’an dernier contre l’application CheckMyMetro qui utilisait la carte du métro ainsi que les horaires, la RATP fait un pas timide vers l’open data en autorisant – sous condition – l’usage de ses cartes et de certaines informations.

Un pas en avant…

La RATP explique donc s’associer à la démarche globale d’ouverture des données publiques lancée par l’Etat Français dans le cadre de la mission Etalab, et ce, suite aux échanges que l’entreprise a eu avec des développeurs. Sont ainsi mis à dispositions des développeurs sur le site de la régie: le plan schématique du métro et du réseau francilien, ainsi que les codes couleurs des lignes.

On peut également trouver sur le site data.gouv.fr un jeu de quatre données concernant la qualité de l’air, les commerces de proximité ou encore des informations sur les stations.

…mais trop juste

Si ce pas en avant est louable, surtout au vue de la mission de service public remplie par la RATP, cette dernière maintient des règles assez strictes sur l’utilisation qui peut être faite de ces données. Mais surtout, on notera que les horaires des métros ne font pas parti des données librement utilisables. Et c’est bien là le principal problème qui rend presque insignifiant ce premier pas de libération des données.

Conflit d’intérêt sur les horaires ?

Et si les horaires ne sont pas accessibles, certains croient y déceler un conflit d’intérêt. En effet le contrat qui lie la RATP au STIF (Syndicat des Transports d’ile-de-France) fait la part belle aux bonus et malus en fonction d’indicateurs de ponctualité. Ces indicateurs – excellents au demeurant – sont calculés par… le RATP elle-même ! On comprend donc qu’un accès complets aux données horaires permettrait un calcul indépendant de ces ratios. De là à y voir un complot…

Laisser un commentaire






Abonnez-vous !

Recevez un récapitulatif hebdomadaire des articles et bien plus encore par email !
Vous recevrez un email d’activation.