Catégorie | Actualité

Tags |

Partir créer sa startup à l’étranger ?

Posté le 29 août 2013 by Economie Nouvelle

Hong-Kong-startupLancer sa boite oui, mais où ? C’est une question légitime que se posent de nombreuses personnes tant les barrières à la création en France peuvent sembler déroutante aux jeunes créateurs, surtout s’ils ont été comparer ailleurs…

Ça démarre par des études à l’étranger

Le premier vrai contact avec une vie à l’étranger est de plus en plus souvent acquis en tant qu’étudiant. Des programmes comme Erasmus, immortalisé dans le film l’auberge espagnole, en sont le parfait exemple. Et vivre dans un pays autre que le sien permet également de comprendre son rapport à entrepreneuriat. Gestion de l’argent, relation avec les banques, autant de choses qui peuvent changer drastiquement d’un pays à l’autre et c’est là que le futur créateur d’entreprise commence à comparer la France avec d’autres possibilités…

1ère question: les visas

Avant de lancer une entreprise à l’étranger, encore faut-il pouvoir travailler dans le pays en question ! En Europe, pas de problème pour les européens. Aussi ne faut-il pas s’étonner de voir nombre de nos compatriotes s’exiler à Londres. Pour les USA c’est plus difficile, la législation manquant clairement de modernité. En revanche, les adeptes du Canada n’auront pas de problème à y trouver leur bonheur. En Asie, autre grand berceau de la croissance, la situation est très fluctuante d’un pays à l’autre et il convient de bien se renseigner.

Est-ce vraiment mieux qu’en France ?

Si on laisse de côté la question du marché visé (évidement si on veut lancer une startup de livraison à domicile de chocolat pour le marché français, se baser à Singapour est peu cohérent) il convient d’étudier la lourdeur administrative, les impôts et taxes locaux, la stabilité du pays et son niveau de corruption ainsi que la facilité à trouver des employés suffisamment qualifiés. Enfin, les programmes d’aides au démarrage d’activité sont un plus non négligeable à prendre en compte. En faisant la somme de tout ces critères on peut se rendre compte que le tableau n’est pas forcément si noir en France même si certains critères peuvent handicaper l’attractivité du pays.

Laisser un commentaire






Abonnez-vous !

Recevez un récapitulatif hebdomadaire des articles et bien plus encore par email !
Vous recevrez un email d’activation.