Catégorie | Actualité

Tags |

Uber dégaine UberX sa version Low Cost, trop de choix tue le choix ?

Posté le 26 juin 2013 by Economie Nouvelle

Uber-taxi-voiture-noireComme cela a déjà été le cas sur les marché historiques américains de la startup, Uber, lance à Paris UberX, la déclinaison “bon marché” de ses désormais célèbres services de voitures avec chauffeur. A la clé la promesse d’une qualité de service toujours irréprochable mais dans des voitures un peu moins luxueuse et pour des prix plus abordables.

Cependant entre UberTaxi, UberX, UberBLACK, UberVan et Uber Moto, l’entreprise n’est-elle pas devenu boulimique de nouveaux produits ?

UberX

“uberX est l’option préférée des bobos & hipsters californiens ! “  Telle est la manière dont Uber présente son dernier bébé. Dans les faits il s’agit de véhicule plus basique que ceux réservés à l’appellation UberBLACK et qui sont associés à des tarifs plus raisonables.

uberX_slider

Les tarifs d’UberX

comparés aux tarifs d’UberBLACK, les courses reviendront environ à 20% moins cher:

  • Prix de base 2€ (contre 5€ pour UberBLACK)
  • Prix par km quand la vitesse dépasse 25km/h: 1,65€ (contre 1,90€ pour UberBLACK)
  • prix par minute quand la vitesse est inférieure à 25km/h: 0,65€ (contre 0,80€ pour UberBLACK)

Type-vehicule-Uber-ParisTrop de choix tue le choix ?

UberTaxi, UberX, UberBLACK, UberVan et Uber Moto… 5 produits différents avec des prix différents pour somme toute répondre au même besoin. N’est-on pas ici dans la ségrégation à outrance de l’offre ?

Uber qui a fait sa réputation sur la simplicité de son application pour smartphone permettant de commander puis suivre l’approche de son Véhicule de Tourisme avec Chauffeur (VTC) ne complexifie-t-il pas le choix pour ses clients ?

Concurrence accrue

l’arrivée d’UberX, déclinaison moins chère du service de la marque Uber prouve en tout cas le poids de la concurrence sur le marché parisien. Entre SnapCar, club Chauffeur, les voitures jaunes et bien d’autres, la concurrence par le prix reprend ses droits.

1 Commentaires de cet article

  1. Toto Dit:

    La concurrence et donc la baisse des prix c’est pas uber ou autres qui on sont victimes mais bien les chauffeurs tous indépendant et avec un statut de plus en plus précaire!

Laisser un commentaire






Abonnez-vous !

Recevez un récapitulatif hebdomadaire des articles et bien plus encore par email !
Vous recevrez un email d’activation.