Catégorie | Actualité

Tags | , ,

Uber mange son chapeau et lance UberPop son clone de Lyft à Paris

Posté le 05 février 2014 by Economie Nouvelle

Paris-Uber-carteUber, le leader des VTC à Paris avait déjà une mauvaise réputation auprès de la fédération des taxis et la startup (qui n’en est plus vraiment une) ne va pas se faire de nouveaux amis chez les taxis avec le lancement de sa nouvelle offre UberPop qui transforme n’importe qui avec une voiture en chauffeur Uber. D’un point de vue plus international, il est intéressant de voir qu’Uber mange finalement son chapeau en copiant le modèle de son principal rival en Californie: la startup Lyft.

Tout le monde devient chauffeur avec UberPop ?

UberPop permet à n’importe qui disposant d’un permis de conduire depuis plus de trois ans et d’une voiture de devenir chauffeur à ses heures perdues. Cette offre vient s’ajouter aux deux autres du catalogue Uber: UberX et Uber Berline. Les clients d’Uber dispose donc d’un choix de 3 gammes de prix et des voitures qui vont avec, il suffit ainsi d’avoir une voiture de type Citroën C3 pour proposer ses services sur UberPop

Positionnement tarifaire

UberPop se veut notablement moins cher qu’UberX, ainsi les frais d’approche ne sont que d’1 euro et la minute passée bloqué dans les bouchons n’est facturée que 35 centimes au lieu de 45. De même le tarif par kilomètre est sensiblement plus faible que pour UberX à 0,80€ contre 1,10€

nouveaux-tarif-uber

Uber semble avoir prix conscience du fait qu’en adoptant uniquement un positionnement haut de gamme il restreignait considérablement le marché.

Envie de comparer les prix d’Uber avec ceux de ses concurrents ?

retrouvez notre comparateur de prix interactif

Lyft-moustacheUn clone de Lyft ?

Enfin, le lancement d’UberPOP n’est pas sans rappeler la startup Lyft, grande rivale d’Uber en Californie, plutôt que d’affronter Lyft sur ses terres, Uber à choisit d’expérimenter le ridesharing à Paris avant de l’étendre probablement aux autres villes en cas de succès…

La fin des 15 minutes d’attentes ?

Le conseil d’état, auprès duquel Allocab avait fait une requête a suspendu le décret imposant 15 minutes d’attentes aux VTC. La haute juridiction estime par ailleurs que le décret « nuit au développement en France d’une offre de transport de personnes sur réservation préalable. Le décret porte atteinte à la liberté du commerce et de l’industrie et à la liberté d’entreprendre« 

1 Commentaires de cet article

  1. hithik Dit:

    Sujet très interessant, la force de Uber repose aujourd’hui sur le fait qui soit déjà présent dans les plus grandes capitales mondiales. Lancé uberpop à Paris, avant Lyft ne veut pas forcement dire copier, je dirai plutôt « stratégique », si le modèle Uberpop se developpe en l’état, cela sera très difficile pour Lyft de s’imposer sur Paris.

    La révolution de la mobilité connectée est en marche..

Laisser un commentaire






Abonnez-vous !

Recevez un récapitulatif hebdomadaire des articles et bien plus encore par email !
Vous recevrez un email d’activation.